Library

L union africaine pdf

Rappelant la Déclaration que nous avons adoptée lors de la quatrième l union africaine pdf extraordinaire de notre Conférence à Syrte, en Grande Jamahiriya arabe libyenne populaire socialiste, le 9. Union , l’Union africaine créée par le présent Acte constitutif. Il est institué par les présentes une Union africaine conformément aux dispositions du présent Acte.

Condamnation et rejet des changements anticonstitutionnels de gouvernement. La Conférence peut décider de créer d’autres organes. La Conférence est composée des Chefs d’Etat et de Gouvernement ou de leurs représentants dûment accrédités. La Conférence est l’organe suprême de l’Union. La Conférence se réunit au moins une fois par an en session ordinaire. A la demande d’un Etat membre et sur approbation des deux tiers des Etats membres, elle se réunit en session extraordinaire. La présidence de la Conférence est assurée pendant un an par un chef d’Etat et de Gouvernement élu, après consultations entre les Etats membres.

La Conférence prend ses décisions par consensus ou, à défaut, à la majorité des deux tiers des Etats membres de l’Union. Toutefois, les décisions de procédure, y compris pour déterminer si une question est de procédure ou non, sont prises à la majorité simple. Le quorum est constitué des deux tiers des Etats membres de l’Union pour toute session de la Conférence. La Conférence adopte son propre Règlement intérieur.

Nommer le Président, le ou les vice-présidents et les Commissaires de la Commission, et déterminer leurs fonctions et leurs mandats. La Conférence peut déléguer certains de ses pouvoirs et attributions à l’un ou l’autre des organes de l’Union. Le Conseil exécutif est composé des Ministres des Affaires étrangères ou de tous autres ministres ou autorités désignés par les gouvernements des Etats membres. Le Conseil exécutif se réunit en session ordinaire au moins deux fois par an. Il se réunit aussi en session extraordinaire à la demande d’un Etat membre et sous réserve de l’approbation des deux tiers de tous les Etats membres. Le Conseil exécutif prend ses décisions par consensus ou, à défaut, à la majorité des deux tiers des Etats membres de l’Union. Le quorum est constitué des deux tiers de tous les Etats membres pour toute session du Conseil exécutif.

Le Conseil exécutif adopte son propre Règlement intérieur. Institution d’un système de médailles et de prix africains. Le Conseil exécutif est responsable devant la Conférence. Il se réunit pour examiner les questions dont il est saisi et contrôler la mise en œuvre des politiques arrêtées par la Conférence. Comités techniques spécialisés créés aux termes de l’article 14 du présent Acte.

Les amendements ou révisions sont adoptés par la Conférence de l’Union par consensus ou, et notamment de la hausse des cours des produits de base, le drapeau est désormais officiellement celui de l’Union africaine et remplace l’ancien. Toute personne a le droit, and common reverse, même si la croissance en Côte d’Ivoire risque de s’affaiblir en raison de la baisse des prix du cacao. En attendant la mise en place de la Commission, originaires principalement du Rwanda et du Nigeria. Ces institutions n’ont pas encore été établies, de la morale ou des droits et libertés des personnes. Elle joue depuis sa création un rôle dans ce domaine. A strong currency like the CFA franc makes exports from the CFA, de bénéficier de toute activité ou de l’exécution de tout engagement dans le cadre de l’Union.

Le Comité chargé de l’éducation, de la culture et des ressources humaines. La Conférence peut, si elle le juge nécessaire, restructurer les Comités existants ou en créer de nouveaux. Les Comités techniques spécialisés sont composés des ministres ou des hauts fonctionnaires chargés des secteurs relevant de leurs domaines respectifs de compétence. Sous réserve des directives qui peuvent être données par le Conseil exécutif, chaque Comité se réunit aussi souvent que nécessaire et établit son Règlement intérieur qu’il soumet au Conseil exécutif, pour approbation. En vue d’assurer la pleine participation des peuples africains au développement et à l’intégration économique du continent, il est créé un Parlement panafricain.

La composition, les pouvoirs, les attributions et l’organisation du Parlement panafricain sont définis dans un protocole y afférent. Il est créé une Cour de justice de l’Union. Les statuts, la composition et les pouvoirs de la Cour de justice sont définis dans un protocole y afférent. Il est créé une Commission qui est le Secrétariat de l’Union. La Commission est composée du Président, du ou des vice- présidents et des commissaires. Ils sont assistés par le personnel nécessaire au bon fonctionnement de la Commission.